Lambada: une danse brésilienne à découvrir!
Lambada: une danse brésilienne à découvrir!

Le terme «Lambada » vient du portugais ‘’Lambar Whip”. C’est une danse brésilienne plutôt érotique si le terme le permet et dans laquelle, les partenaires se tiennent par les hanches et bougent d’une manière synchronisée. La lambada est issue d’ailleurs de danses brésiliennes, plus précisément « Forró et Maxixe ».

La lambada était à la fin des années 80, une danse mondialement connue, et ce, grâce au succès du groupe « Kaoma ». Elle est devenue connue en 1989 et était, en fait, une sorte de reprise de “Llorando se fue” réalisée en 1982 par le groupe bolivien « Los Kjarkas ». Le vidéoclip de la “Lambada” a été enregistré à « Bahia Porto Seguro », d’où remonte l’origine de la danse. Par la suite, il y a eu au cours de la fin des années 80 un développement remarquable grâce aux écoles de danse de la Lambada. En 1990, deux films ont enchaîné sur le mouvement « Lambada » soit, la “Lambada” et “La danse interdite”.

Contrairement à d’autres styles de danses latines à Montréal, la Lambada est si érotique et si décoincée de façon à ce que de nombreux contemporains aient formulé des réserves et que le tribunal de Bocholt a même dû se pencher sur la question de savoir si le fait de danser la Lambada durant un événement d’une entreprise nuisait aux mœurs et à l’éthique. Aussi, dans l’État américain de l’Utah, une loi a même interdit la danse de la lambada.

Faire un avec son partenaire de danse

En fait, le problème était que lors des émissions télévisées, des rotations externes réactives de la jambe qui caractérisent la danse de la Lambada étaient principalement réalisées par des filles à peine habillées – qui portent également des strings à ficelle et se ruaient sur leurs partenaires de danse.

Le Brésil, origine de la Lambada

La Lambada est née au Brésil, au début des années 70 et c’est grâce à deux producteurs français de musique que cette danse a soudainement commencé à se développer à partir de 1989, et ce, dans le monde entier. Ainsi, les deux producteurs ont réussi à faire venir la Lambada du Brésil vers l’Europe. Aussi, la Lambada a été rythmée et pratiquée par le groupe “Kaoma” dans une version adaptée au disco. En fait, il s’agissait de la composition officiellement enregistrée d’un groupe musical en provenance de la Bolivie appelé “Los Kjarkas”.

L’hystérie de la lambada a porté ses fruits

Lorsque la Lambada est devenue un succès mondial, les musiciens de flûte de pan des Andes ont fait valoir leurs droits auprès des producteurs de musique français. Le succès est tel que la moitié des recettes de la Lambada est versée au groupe de musique bolivien. Cela n’aurait pas dû être un peu plus, car l’hystérie de la Lambada était violente! Mais seulement brièvement, la Lambada a disparu aussi vite qu’elle est apparue.

Le zouk Lambada est un style de danse brésilienne, qui s’est développé puis a évolué sur la base de la Lambada et qui est actuellement couramment pratiqué par le style de musique des Caraïbes françaises, le « zouk », ainsi que pour les styles « Pop » et « RnB ». Il se développe rapidement dans le monde entier comme l’un des styles de danse latine les plus populaires et dispose d’un énorme succès dans plusieurs endroits au monde. C’est un style qui demeure recommandé pour les personnes qui veulent se faire connaître sur la scène de la danse latine. Aussi, beaucoup de gens voyagent dans le monde entier pour assister à des événements de ce style de danse.

Les Brésiliens sont connus dans le monde pour leur amour de la musique et de la danse. Dans ce sens, pratiquer la Lambada c’est écouter les sons, sentir le rythme et absorber de l’énergie tout en apprenant les pas de certaines des plus célèbres danses brésiliennes.

Histoire de la « Lambada »

C’est d’ailleurs, une forme de danse connue sous le nom de “Carimbo”, qui est caractérisé par des mouvements corporels et des hanches extrêmement sensuelles, cette danse était très populaire dans le nord du Brésil, depuis l’époque où ce pays a été colonisé par les Portugais et c’est donc l’évolution progressive du Carimbo, au fil des ans, qui a finalement mené à la création de cette danse si sensuelle.

Costumes utilisés dans la danse « Lambada »

Étant donné que ce style de danse est caractérisé par la présence d’un homme et d’une femme (une danse de couple), le costume porté varie en conséquence et se définit comme suit :

  • Pour les femmes : le costume porté par les danseuses brésiliennes comprend une jupe extrêmement courte et révélatrice ainsi qu’un sous-vêtement à lanière qui reflète le style des années 90.
  • Pour les hommes : le costume porté par les danseurs brésiliens correspond à une chemise ou à une veste colorée et un pantalon long.

Musique accompagnant la danse « Lambada »

La musique qui accompagne ce style de danse a été essentiellement créée par un compositeur brésilien « Aurino Quirino Goncalves ». En outre, le rythme de la musique Lambada a été essentiellement créé sur la base de la musique électronique qui est devenue extrêmement populaire dans les années 80.

Techniques spécifiques caractérisant la danse « Lambada »

Au niveau technique, cette danse implique que les danseurs et les danseuses doivent généralement pratiquer la Lambada avec des jambes arquées. Aussi, la Lambada contient également des mouvements de balancement d’un côté à l’autre ainsi que des mouvements importants des hanches. Sinon, les écoles de formation qui permettent de proposer et d’assurer des cours de Lambada sont par contre peu nombreuses, et ce, car ce style de danse “énergique” n’a pas vraiment réussi en termes de popularité comme il est le cas des autres formes de danses brésiliennes à Montréal comme la Samba à titre d’exemple.